Professeur des écoles (CRPE)

Instruire les enfants et commencer à leur donner des méthodes d’acquisition des connaissances : c’est l’affaire du professeur des écoles. Véritable généraliste de l’enseignement, il prend en charge plusieurs disciplines à la fois, de la maternelle au CM2.

Nature du travail

Apprendre à lire, écrire, compter

Exerçant exclusivement en école maternelle ou élémentaire, le professeur des écoles travaille auprès d’enfants âgés de 3 à 11 ans. Son rôle : éveiller chez eux l’intérêt pour le monde qui les entoure, leur apprendre à lire, à écrire, à compter…

Suivre le programme, mais à sa façon

De la maternelle au primaire, le professeur des écoles suit un programme scolaire défini par le ministère de l’Éducation nationale. En maternelle, l’enfant est initié aux lettres et aux chiffres à travers le jeu. À l’école primaire, l’enseignant met l’accent sur les leçons de français et de calcul pour le préparer à l’entrée au collège. Cinq autres matières constituent les apprentissages de base : sciences et technologie, histoire-géographie, éducation civique, éducation artistique et éducation physique et sportive. Toutefois, le professeur dispose d’une certaine liberté pour organiser ses cours ainsi que les différentes activités intellectuelles, artistiques et sportives.

Un emploi du temps chargé

D’une école à l’autre, les emplois du temps sont variables. Toutefois, le professeur des écoles doit assurer chaque semaine 26 heures d’enseignement. En primaire, préparer les cours et corriger les devoirs demande beaucoup de temps, surtout quand on débute.

Compétences requises

De l’énergie à revendre

La fonction de professeur des écoles exige de nombreuses qualités : rigueur, patience, sens de l’écoute et autorité naturelle. De plus, enseigner toutes les matières dans une même semaine, du français à la peinture à doigts, demande une énergie redoublée, une bonne santé ainsi qu’une certaine culture générale !

Pédagogie et adaptabilité

En maternelle comme en école élémentaire, il faut savoir capter l’attention des enfants, et s’adapter en permanence. Donner et redonner les consignes, gérer les tensions, les disputes et les caprices fait partie du programme quotidien. Si le métier se révèle fatigant physiquement et nerveusement, guider les premiers pas des écoliers dans la vie peut aussi procurer de grandes satisfactions.

Le concours de professeur des écoles

Épreuves d’admissibilité :

  • Épreuve écrite de français

Durée de l’épreuve : 4 heures. Coefficient 3

L’épreuve comporte trois parties :
Première partie de l’épreuve : Il s’agit de produire une réponse construite et rédigée, à une question portant sur un ou plusieurs textes littéraires ou documentaires.

Deuxième partie de l’épreuve : Elle porte sur la connaissance de la langue ; le candidat peut avoir à répondre à des questions de façon argumentée, à une série de questions portant sur des connaissances ponctuelles, à procéder à des analyses d’erreurs-types dans des productions d’élèves, en formulant des hypothèses sur leurs origines.

Troisième partie de l’épreuve : Une analyse d’un dossier composé d’un ou plusieurs supports d’enseignement du français, choisis dans le cadre des programmes de l’école primaire qu’ils soient destinés aux élèves ou aux enseignants, et de productions d’élèves de tous types, permettant d’apprécier la capacité du candidat à maîtriser les notions présentes dans les situations d’enseignement.

L’épreuve est notée sur 40 points : 11 points sont attribués à la première partie, 11 points à la seconde partie et 13 pour la troisième ; 5 points permettent d’évaluer la correction syntaxique et la qualité écrite de la production du candidat.

  • Épreuve écrite de mathématiques 

Durée de l’épreuve : 4 heures. Coefficient 3

L’épreuve comporte trois parties:
Une première partie constituée d’un problème portant sur un ou plusieurs domaines des programmes de l’école ou du collège, ou sur des éléments du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, permettant d’apprécier particulièrement la capacité du candidat à rechercher, extraire et organiser l’information utile.

Une deuxième partie composée d’exercices indépendants, complémentaires à la première partie, permettant de vérifier les connaissances et compétences du candidat dans différents domaines des programmes de l’école ou du collège. Ces exercices pourront être proposés sous forme de QCM, de questions à réponse construite ou bien d’analyses d’erreurs-types dans des productions d’élèves, en formulant des hypothèses sur leurs origines.

Une troisième partie : Une analyse d’un dossier composé d’un ou plusieurs supports d’enseignement des mathématiques, choisis dans le cadre des programmes de l’école primaire qu’ils soient destinés aux élèves ou aux enseignants, et productions d’élèves de tous types, permettant d’apprécier la capacité du candidat à maîtriser les notions présentes dans les situations d’enseignement.

L’épreuve est notée sur 40 points : 13 points sont attribués pour la première partie, 13 pour la deuxième partie et 14 pour la troisième partie. 5 points au maximum peuvent être retirés pour tenir compte de la correction syntaxique et de la qualité écrite de la production du candidat.

Épreuves d’admission :

1- Mise en situation professionnelle dans un domaine au choix du candidat

Cette épreuve vise à évaluer les compétences scientifiques, didactiques et pédagogiques du candidat dans un domaine d’enseignement relevant des missions ou des programmes de l’école élémentaire ou de l’école maternelle, choisi au moment de l’inscription au concours parmi les domaines suivants : sciences et technologie, histoire, géographie, histoire des arts, arts visuels, éducation musicale, instruction civique et morale.

Le candidat remet préalablement au jury un dossier de dix pages au plus, portant sur le sujet qu’il a choisi.

Ce dossier se compose de deux ensembles :
– une synthèse des fondements scientifiques relatifs au sujet retenu ;
– la description d’une séquence pédagogique, relative au sujet choisi, accompagnée des documents se rapportant à cette dernière.

L’épreuve comporte :
– la présentation du dossier par le candidat (vingt minutes) ;
– un entretien avec le jury

L’épreuve est notée sur 60 points: 20 points pour la présentation du dossier par le candidat, 40 points pour l’entretien avec le jury.

2- Entretien à partir d’un dossier

L’épreuve comporte deux parties:
La première partie permet d’évaluer les compétences du candidat pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS), ainsi que sa connaissance de la place de cet enseignement dans l’éducation à la santé à l’école primaire.

La deuxième partie de l’épreuve vise à apprécier les connaissances du candidat sur le système éducatif français et plus particulièrement sur l’école primaire, sa capacité à se situer comme futur agent du service public, ainsi que sa capacité à se situer comme futur professeur des écoles dans la communauté éducative.

  • Première partie : Le jury propose au candidat un sujet relatif à une activité physique, sportive et artistique (APSA) praticable à l’école élémentaire ou au domaine des activités physiques et expériences corporelles réalisables à l’école maternelle. Le candidat expose ses réponses (dix minutes) et s’entretient avec le jury (vingt minutes). Le jury élargit le questionnement aux pratiques sportives personnelles du candidat ou encore au type d’activités sportives qu’il peut animer ou encadrer.
  • Deuxième partie : Elle consiste en un exposé du candidat (quinze minutes) à partir d’un dossier de cinq pages maximum fourni par le jury et portant sur une situation professionnelle inscrite dans le fonctionnement de l’école primaire, suivi d’un entretien avec le jury (trente minutes).

Durée de la préparation : trois heures ; durée totale de l’épreuve : une heure et quinze minutes. L’épreuve est notée sur 100. 40 points sont attribués à la première partie ; 60 à la deuxième partie dont 20 points pour l’exposé et 40 pour l’entretien.

Les cours de préparation au concours CRPE ont lieu sur rendez-vous au Centre Sully d’Angers ou Le Mans selon le rythme déterminé par le stagiaire. Entre les cours, les professeurs proposent des exercices d’entraînement et des sujets d’annales afin d’approfondir les connaissances et d’acquérir la rapidité et l’aisance indispensable à la réussite au concours.

Les préparations au Centre Sully se caractérisent par des effectifs restreints (12 à 22 élèves maximum par classe) permettant un accompagnement personnalisé de chaque candidat tout au long de sa formation.

Taux de réussite des élèves du Centre Sully préparés au concours du CRPE : 52% (moyenne des résultats sur les 3 dernières années).

Des forfaits d’heures de 20h à 150h sont proposés pour effectuer ces Préparations au concours CRPE.

Des stages intensifs de 30h sont également proposés en Février et Pâques et visent à préparer le concours de façon intensive (sur 4 semaines).

  • Préparation Longue Durée (150h à raison de 10h/sem) : 1 875  €

De mi-septembre à fin mars (hors vacances scolaires), à raison de 10 heures par semaine.

  • Préparation Courte Durée (85h à raison de 10h par semaine) : 1 275€ €

De janvier à fin mars (hors vacances scolaires), à raison de 10 heures par semaine.

  • Formules personnalisées (30h ou 20h) : 675€ € / 470 €€

Le paiement des frais de formation peut être échelonné mensuellement sans frais.

 

Sachez que si vous êtes boursier, vous pouvez bénéficier de notre programme « Egalité des chances » vous permettant d’obtenir une prise en charge partielle du coût de votre préparation concours par le Centre Sully.

Vous pouvez également bénéficier de notre « Offre de parrainage » si vous êtes parrainé par un élève du Centre Sully ou si vous êtes plusieurs étudiants à vous inscrire à nos préparations concours.