Sapeur pompier

 

Incendie, accidents de la route, inondations… le sapeur-pompier est sur tous les fronts. Volontaire, professionnel ou militaire, il exerce un métier à risques, qui demande une solide vocation.

Porter les secours d’urgence

Professionnel des secours, le sapeur-pompier administre les premiers soins aux accidentés de la route, aux victimes de noyade, de brûlures… Il éteint les incendies de forêt ou d’immeuble, évacue les personnes en cas d’inondation, d’explosion, de tremblement de terre… Il résout certains problèmes domestiques : animal coincé sur un toit, fuite de gaz…

Se spécialiser

Le sapeur-pompier peut se spécialiser. En alpinisme ou en spéléologie pour atteindre des endroits difficiles d’accès (puits, grotte, ravin…). En plongée pour des recherches sous-marines.Pour retrouver des personnes, des substances dangereuses ou interdites…, il devient agent cynophile (maître-chien). Il peut encore intervenir lors d’un accident industriel (pollution chimique ou radioactive…) ou lors de sauvetage et de déblaiement (catastrophe naturelle).

Actions de prévention

Ce professionnel joue aussi un rôle préventif au sein d’une commission de sécurité, en particulier lors de la construction d’établissements recevant du public (école, hôpital, centre administratif…). Sur place, il visite les lieux et contrôle les systèmes de sécurité avant l’ouverture du bâtiment.

Les épreuves de pré-admissibilité comprennent :

1. Dictée

Pour cette épreuve, le texte de la dictée doit correspondre à l’enseignement délivré pour l’accès au diplôme de niveau V.

2. Mathématiques

Cette épreuve comprend deux problèmes de mathématiques portant sur le programme suivant :

  • les quatre opérations : nombres entiers, nombres décimaux, fractions, mesures de longueur, surfaces, capacités, poids, densité, règles de trois, partages proportionnels
  • les lignes : droites, perpendiculaires, autres polygones, cercles, secteurs, segments, arcs
  • les volumes courants : parallélépipède, prisme, cylindre, cône, sphère
  • les nombres complexes : temps, unités de temps, conversions, vitesse moyenne.

Ces problèmes pourront prendre l’aspect d’exercices numériques ou de géométrie (calcul d’aires, de volumes, mesures de quantité, de temps, de longueur…).

Les exercices donnés pourront comporter une ou des questions faisant appel au « bon sens » et au raisonnement du candidat, la ou les réponses attendues pouvant impliquer une solution non chiffrée notée sur 2 points et une explication (sur 2 points) ne devant pas excéder cinq lignes manuscrites.

Les épreuves d’admissibilité comprennent :

  • Les 6 épreuves physiques et sportives communes au concours interne SPP :
  • Natation
  • Endurance cardio-respiratoire (épreuve de Luc Léger)
  • Souplesse
  • Endurance musculaire de la ceinture dorso-abdominale (gainage)
  • Endurance musculaire des membres supérieurs
  • Endurance des membres inférieurs (épreuve de Killy)

Ces épreuves sont notées chacune sur 20 et le total de ces notes est divisé par 6. La note moyenne ainsi obtenue constitue la note des épreuves physiques et sportives qui est affectée du coefficient 2.

Toute note inférieure à 5 sur 20 à l’une de ces épreuves et toute note moyenne inférieure à 10 sur 20 sont éliminatoires.

L’épreuve d’admission comprend :

Un entretien avec le jury, qui se déroule sans préparation, a pour point de départ un exposé du candidat (5mn maximum) présentant les raisons pour lesquelles il fait acte de candidature. Elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les qualités de réflexion, les connaissances générales et la motivation du candidat (durée de l’épreuve : 15mn, coefficient 4).

La préparation au concours de Sapeur Pompier peut s’effectuer de différentes manières au Centre Sully d’Angers et du Mans selon le niveau de l’élève, ses contraintes d’emploi du temps et également ses contraintes financières.

Les préparations au Centre Sully se caractérisent par des effectifs restreints (12 à 22 élèves maximum par classe) permettant un accompagnement personnalisé de chaque candidat tout au long de sa formation.

Taux de réussite des élèves du Centre Sully préparés au concours de Sapeur Pompier Professionnel : 93% (moyenne des résultats sur les 3 dernières années).

  • Préparation annuelle (22h/sem) : 1 875 €

De septembre à mars (hors vacances scolaires), à raison de 22 heures par semaine, réparties sur quatre journées.

A partir d’avril, oraux complémentaires inclus pour les élèves admissibles.

  • Préparation courte durée (22h/sem) : 1 275 €

De janvier à mars (hors vacances scolaires), à raison de 22 heures par semaine, réparties sur quatre journées.

A partir d’avril, oraux complémentaires inclus pour les élèves admissibles.

  • Formules personnalisées (30h, 20h, ou 10h) : 575€ / 470€€ / 265€ €

Le Centre Sully peut également proposer des formules personnalisées de 10h à 30h adaptées à la situation et à l’’emploi du temps d’’un ou plusieurs candidats.

Le paiement des frais de formation peut être échelonné mensuellement sans frais.

Sachez que si vous êtes boursier, vous pouvez bénéficier de notre programme « Egalité des chances » vous permettant d’obtenir une prise en charge partielle du coût de votre préparation concours par le Centre Sully.

Vous pouvez également bénéficier de notre « Offre de parrainage » si vous êtes parrainé par un élève du Centre Sully ou si vous êtes plusieurs étudiants à vous inscrire à nos préparations concours.